Quels sont les 3 défauts cardinaux du bouddhisme ?

Demandé par: Gracas Huprich | Dernière mise à jour: Thu, 14 Oct 2021
Catégorie: religion et spiritualité bouddhisme
4.2/5 (576 Views . 42 Votes)
- Les trois fautes cardinales ; Il montre les 3 défauts cardinaux du bouddhisme : l'avidité (cochon), l'illusion (coq) et la haine (serpent).

Bref, que représentent les trois poisons ?

Les trois poisons sont représentés dans le moyeu de la roue de la vie comme un cochon, un oiseau et un serpent ( représentant respectivement l' ignorance, l'attachement et l'aversion). Comme le montre la roue de la vie (sanskrit : bhavacakra), les trois poisons mènent à la création du karma, qui mène à la renaissance dans les six royaumes du samsara.

De plus, quels sont les cinq poisons du bouddhisme ? Les cinq principaux kleshas, ​​parfois appelés poisons , sont l'attachement, l'aversion, l'ignorance, l'orgueil et la jalousie. Les processus qui non seulement décrivent ce que nous percevons, mais déterminent également nos réponses.

D'ici, quelles sont les 3 racines du mal ?

Trois racines maléfiques - Suttas.com. Les 3 racines du mal sont la cupidité (Lobha), la haine (Dosa) et l'illusion (Moha). À l'opposé, il y a 3 racines du bien : la non- avidité (Alobha), la non-haine (adosa) et la non-illusion (amoha). Cupidité (Lobha) : souhait, envie, complaisance envers soi-même, désir de richesse et de gloire, attachement et luxure.

Qu'est-ce que l'aversion dans le bouddhisme ?

une; Pali : dosa ; Tibétain : zhe sdang) - est un terme bouddhiste qui se traduit par "haine, aversion ". Dvesha (haine, aversion ) est le contraire de raga (luxure, désir). Avec Raga et Moha, Dvesha est l'une des trois afflictions de caractère qui, en partie, causent Dukkha.